Moussa Sawadogo, président de l'ASPCACC

@informateur- Réunir les différents acteurs de la chaîne de production, de la commercialisation et de la transformation du Cacao afin de discuter des évolutions liées aux défis planétaires avec en point d’orgue l’amélioration du revenu des producteurs. C’est le thème central du symposium sur la recherche du Cacao qui a mobilisé des centaines de producteurs, de chercheurs et des économistes  venus des quatre coins du monde au Corum de Montpellier du 5 au 7 décembre dernier.

Durant trois jours les participants à ce symposium organisée par l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO) ont débattu, non seulement, des nouvelles techniques agricoles nécessaires pour garantir une meilleure production mais également de nombreux maux qui ont pour nom, le travail des enfants, la déforestation et les maladies de la cacao culture.

L’Association des présidents de Conseils d’administration des coopératives de Café-cacao (ASPCACC) présidée par Moussa Sawadogo et Dr Koffi N’Gouan, Directeur général adjoint du Conseil du Café-Cacao ont fait partie de la délégation Ivoirienne conduite par l’Ambassadeur Aly Touré, Représentant permanent de la Cote d’Ivoire à Londres et Porte-parole des Pays producteurs de l’ICCO. 

A l’occasion de ce symposium, le président de l’ASPCACC a plaidé pour que les producteurs qui sont les premiers bénéficiaires des résultats des recherches sur le cacao soient davantage associés aux rencontres. «J’ai beaucoup appris à ce symposium, notamment les recherches sur le cacao durable. Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui peuvent améliorer la production. Pour ma part, je pense qu’il faut associer les producteurs qui sont les acteurs principaux parce que s’il ne sont pas associés ils ne verront pas l’importance de ce qui est en train d’être fait», a plaidé Moussa Sawadogo.

Deuxième du genre après la première édition en 2017 à Lima au Pérou, le symposium de Montpellier est suivi par la 37ème session Extraordinaire de son Conseil. Une session au cours de laquelle les délégations ont débattu, entre autres, des termes de références du projet relatif à la Bourse Africaine du Cacao, et des préparatifs pour l’organisation du prochain panel des Experts sur le Cacao.

Source : aspcacc.ci