@Informateur- Décidément les États-Unis ne font plus peur. En effet, alors que le pays de Jo Biden et la Corée du Sud mènent des exercices militaires communs, la Corée du Nord a averti, ce lundi 7 novembre 2022, qu’elle répondra militairement et de manière «soutenue, ferme et écrasante». L’information a été rendue publique par l’agence d’État nord-coréenne.

A(re)lire Armes nucléaires : La Corée du Nord renforce son arsenal tactique

La  Corée du Nord qui s’est hissée aujourd’hui au rang des superpuissances en développant ses capacités nucléaires procède depuis plusieurs années à des tirs de missiles balistiques près des eaux territoriaux Sud-coréennes. Des tirs et des essais que les condamnations de la communauté internationale ne parviennent pas à arrêter.

Depuis la fin de la guerre de Corée en 1953 qui a opposé la Corée du Nord soutenue par l’ex-URSS à la Corée du Sud soutenue par les États-Unis, jamais les velléités d’une reprise de cette guerre n’ont été aussi grandes avec la course à l’armement de Pyongyang. Cette guerre qui a duré trois ans, faut-il le préciser, n’avait été gagnée par aucune des deux Corées.

Avec la guerre en Ukraine et la réorganisation des blocs naissants, il n’y a fort à craindre que la Russie lance également très prochainement avec son allié Nord-Coréen des exercices militaires en réponse aux manœuvres des États-Unis et de la Corée du Sud.

Alfred SIRIMA