@informateur- Quelque 132 civils ont péri, dans la nuit du 18 au 19 juin 2022, dans une attaque terroriste qui visait plusieurs villages de la commune de Diallassagou, au centre du Mali.

Selon un communiqué du gouvernement malien diffusé lundi soir, les populations de Diallassagou, Diamweli, Dessagou et environs, dans le cercle de Bankass ont fait “l’objet d’attaques lâches et barbares dans la nuit du 18 au 19 juin 2020”.

Le bilan cumulé de cette attaque attribuée aux hommes de la Katiba Macina d’Amadou Kouffa fait état de “132 civils froidement tués”, précise le gouvernement qui condamne avec “la dernière rigueur les attaques et exactions perpétrées contre les populations”.

Par ailleurs, les autorités maliennes rassurent que toutes les dispositions seront prises pour rechercher et traduire les auteurs de ces “actes criminels” devant la justice. 

Le gouvernement appelle à la “communion des coeurs et des esprits des Maliens face à cette épreuve et réitère la sécurité et la protection des personnes et leurs biens restent la priorité absolue”, conclut le communiqué signé du Ministre de l’Adminstration territoriale et de la Décentralisation, Colonel Abdoulaye Maïga, Porte-parole du gouvernement. 

Alfred SIRIMA