@Informateur-Dans une déclaration dont nous avons reçu copie, ce vendredi 17 juin 2022, le président de la Plateforme panafricaine Efforts de Paix condamne les messages incitant à la violence ethnique et appelle le Procureur du Faso à faire son job : rechercher les auteurs et les traduire devant les tribunaux. Ci-dessous la déclaration.

La Plateforme Panafricaine Efforts de Paix constate avec gravité que depuis quelques jours des audios et des messages incitant à la haine et à la violence ethnique circulent dans les canaux Whatsapp et biens d’autres supports.

Les contenus de ces audios sont si graves qu’ils font courir au Burkina Faso déjà en proie à une grave crise sécuritaire le risque d’une implosion ethnique aux conséquences insoupçonnables.

A(re)lire Arrestation de Daouda Kaboré: La Plateforme Efforts de Paix s’autosaisit de l’affaire

La Plateforme Panafricaine Efforts de Paix estime que le terrorisme est une affaire de groupes d’individus et non pas de communautés pour qu’une ethnique en soit stigmatisée. C’est pourquoi, nous appelons instamment le Procureur du Faso à rechercher les auteurs de ces audios et messages liberticides afin de les traduire devant la justice. Il faut que ça cesse dès maintenant.

La Plateforme Panafricaine Efforts de Paix exhorte, par ailleurs, tous ceux qui reçoivent ce type de messages à les supprimer aussitôt pour ne pas ne pas être des vecteurs de sa diffusion.

La Plateforme Panafricaine Efforts de Paix appelle, enfin, l’ensemble des Burkinabè à s’impliquer réellement dans la lutte contre le terrorisme en soutenant les autorités de la transition.

Fait à Abidjan le 17 Juin 2022

Le Président

Hamed Savadogo