Le président Seydou Kiébré

@Informateur- (Déclaration)- La Centrale Syndicale est à pied d’œuvre avec le ministre d’état, Ministre de l’agriculture et du développement rural pour le paiement des 2.104 Coopératives, des Syndicats et Associations des producteurs de Café-Cacao dans l’appui financier de 17 Milliards FCFA du Président de la république, son Excellence Alassane Ouattara à la filière Café-Cacao contre la COVID19.

Après les résultats mitigés ou négatifs des précédents comités des producteurs dans l’intermédiation d’avec le Directeur Général du Conseil Café-Cacao quant aux 17 Milliards FCFA d’appui à la filière Café-Cacao, les producteurs de cette filière agricole désabusés et trompés dans leur grande majorité avant, pendant et après la cérémonie historique d’hommage au Président de la république, le 4 Juin 2022 à Yamoussoukro ont placé leur foi et leur destin en la Centrale Syndicale Agricole qui s’est battue depuis plusieurs mois pour faire entendre la cause des cacaoculteurs, principaux pourvoyeurs de l’économie ivoirienne aux décideurs de notre pays.

Le Ministre Adjoumani Kobenan et le bureau de la Centrale Syndicale Agricole

Ainsi le Ministre d’état, Ministre de l’agriculture et du développement rural s’est saisi de la question le mardi 20 décembre 2022 pour un règlement amiable de ce différend qui perdure. Le fichier des Coopératives non payées à ce jour, connues et répertoriées par le Conseil Café-Cacao est de 2.104, il faut dénombrer les Syndicats et les Associations des producteurs de Café-Cacao, dresser une liste incontestable et sincère à déposer au Ministre d’état pour ordonner le paiement sur le solde restant de 6 Milliards FCFA conformément à la clé de répartition adoptée par les producteurs 40% coopératives, 35% Syndicats et Associations, 25% Producteurs individuels et clôturer définitivement le dossier des 17 Milliards FCFA de COVID19.

La Centrale Syndicale Agricole s’est attaché les services de Me Roseline Aka Serikpa, Avocat au barreau de Côte d’Ivoire pour conduire et assister les différentes étapes. Le cabinet de l’Avocat a donc publié par voie de presse une liste provisoire de plus d’une centaine d’organisations confondues dont les noms ont été préalablement sélectionnés par les producteurs de Café-Cacao eux-mêmes pour déposer les documents exigés et requis(Récépissé de Dépôt ou Récépissé de déclaration, Procès-verbal de l’Assemblée Générale Constitutive ou de l’Assemblée Générale Modificative si les dirigeants ont été changés, Délégation de Pouvoirs en cours de validité, Copie de la CNI d’un délégué aux Pouvoirs)afin d’établir la liste définitive incontestable après la vérification et l’authentification desdits documents par l’Avocat, au Ministère de l’intérieur pour les Associations et au District d’Abidjan pour les Syndicats.

A cette étape de la procédure, la Centrale Syndicale Agricole de Côte d’Ivoire appelle donc tous les producteurs de Café-Cacao au calme et à la sérénité pour un dénouement heureux. Ne soyons pas distraits et perturbés par quelques bruits ou autres actions dont les auteurs ont pour objectif premier de créer la confusion et le trouble dans les esprits.

Thibaut Yoro, SG de la Centrale Syndicale Agricole

La Centrale Syndicale Agricole de Côte d’Ivoire, dans le cadre de la défense des intérêts des producteurs agricoles et singulièrement ceux de Café-Cacao pour les 17 Milliards FCFA ne saurait s’accommoder d’avec des pseudos syndicalistes ou leaders agricoles pour des intérêts individuels et mesquins, sur le dos des pauvres planteurs ; nous invitons ici et maintenant le Président du Comité d’organisation de l’hommage à Yamoussoukro M. Koné Moussa et son Porte-Parole M. Kanga Koffi de faire le bilan moral et financier de cette cérémonie et le point de la gestion des 100 Millions FCFA de Don du Président de la république aux producteurs de Café-Cacao que de chercher encore à saboter nos démarches auprès du Ministre d’état, en vue de faire payer les organisations des producteurs de Café-Cacao qui attendent depuis.       

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’agriculture et du développement rural attache un intérêt particulier à chacune des étapes du règlement amiable du différend qui oppose la Direction Générale du Conseil Café-Cacao et les organisations des producteurs de Café-Cacao. Il tient à ce que chacune des organisations des producteurs de Café-Cacao entre convenablement en possession de l’appui financier qui lui revient selon la clé de répartition convenue. Nous devons l’y aider par des attitudes responsables et cohérentes.

Que DIEU nous bénisse tous.

Et une fois encore merci à Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’agriculture et du développement rural pour sa disponibilité à régler définitivement ce différend qui n’a que trop duré. Nous devons aborder bientôt des questions aussi importantes relativement à la durabilité de la cacaoculture et notre existence de planteur menacée sous nos yeux par des lobbys et autres industriels du Cacao.

Fait à Yamoussoukro, le samedi 21 Janvier 2023

Pour la Centrale syndical Agricole de Côte d’Ivoire

Le Président National

Seydou Kiébré