Koné Brahima Yves, DG du Conseil Café Cacao

@Informateur- Invités dans la soirée d’hier mercredi 20 juillet à une rencontre d’information autour des 17 milliards de fonds Covid-19 alloués aux producteurs par l’État de Côte d’Ivoire ainsi que les 100 millions offert par le chef de l’État aux producteurs lors de la journée d’hommage du 4 juin dernier, le Collectif des syndicats agricoles et le Conseil Café cacao et son bras séculier qu’est le comité de réflexion et de négociations n’ont pas parlé le même langage. Alors que le Directeur général du Conseil Café cacao et la directrice du Commerce intérieur ont tenté de mettre le Collectif des syndicats agricoles devant le fait accompli en leur expliquant, à posteriori, la raison de la mise à l’écart de plusieurs coopérative dans la distribution des 2 millions FCFA, l’ambiance dans la salle de réunion est aussitôt devenue électrique.

Selon le DG du Conseil Yves-Brahima Koné, la clé de répartition consensuelle adoptée en assemblée générale par les représentants des organisations de la filière  a été rejetée par ses supérieurs qui auraient décidé que «le fonds doit être distribué aux producteurs impactés et non aux organisations associatives et syndicales». Voici la raison pour laquelle, le Conseil Café cacao a dû adopter sa clé de répartition.

A(re)lire Café-cacao/Fonds Covid-19: Un projet d’hommage à Ouattara pour étouffer la grogne

Le faisant, le Conseil Café cacao a péché par rétention d’information, puisqu’il n’a daigné convoquer les parties prenantes pour les informer de la nouvelle donne afin que tous soient au même niveau d’information. Pis, alors que le Conseil Café cacao soutient que seules les coopératives ayant réalisé un certain nombre de tonnage ou qui sont réellement actives qui bénéficient des 2 millions, le constat est que bien de coopératives n’entrant dans ce schéma ont reçu et vice-versa. Toute chose qui manque de logique dans la gestion de ce fonds.

L’autre point d’achoppement à cette rencontre, ce sont les 100 millions que le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a fait remettre par le Premier ministre Patrick Achi aux producteurs le 4 juin dernier au cours de la journée d’hommage à Yamoussoukro. Selon le DG du Conseil Café cacao, la distribution de cette somme demeure désormais sa priorité. Une tournée dans les 13 régions est annoncée à cet effet pour bientôt avec les 14 membres du comité réflexion et de négociations.

Sur l’ensemble de ces sujets, le Collectif des syndicats agricoles de Seydou Kiébré a tenu à marquer sa désapprobation allant même jusqu’à récuser les  14 membres du comité de réflexion qu’il accuse de ne pas rendre compte à la base.

Une chose est certaine, à l’issue de cette rencontre d’hier mercredi, il n’y a pas eu de convergences de vues; bien au contraire, deux blocs distincts se sont créés. Il s’agit d’un côté du DG Koné Yves-Brahima et les 14 membres de son comité dont il se sert pour tenter de donner une couche d’onction à ses projets et de l’autre, un Collectif des syndicats agricoles qui s’allient les vrais producteurs et qui n’a pas encore dit son dernier mot dans cette affaire.

Alfred SIRIMA