@Informateur- Dès l’explosion d’un missile mardi dans le village de Przewodow dans le sud-est de la Pologne, zone frontalière avec l’Ukraine, le président Volodymyr Zelensky qui fait feu de tout bois a tout de suite accusé la Russie d’être à l’origine de cette frappe. Une accusation soutenue par son  ministre des Affaires étrangères qui a tenté de démontrer qu’il ne pouvait pas s’agir d’un missile ukrainien. Mensonge d’État, serait-on tenté de qualifier ces réactions 24 heures seulement après le faits.

En effet, alors que le président polonais a lui évoqué un missile «très probablement d’origine russe», le président américain, Joe Biden dont le pays équipe militairement l’Ukraine et la soutient financement a désavoué officiellement le président Volodymyr Zelensky en déclarant, ce mercredi, que «l’explosion de mardi en Pologne avait été provoquée par un tir de missile de la défense aérienne ukrainienne».

A(re)lire Après 40 milliards d’aide à l’Ukraine : Des élus américains disent stop, il faut négocier avec la Russie

La déclaration de Joe Biden intervient alors que les dirigeants du G7 et leurs alliés se réunissent, ce mercredi en Indonésie, pour une réunion de crise sur la question de l’explosion en Ukraine. La Russie qui dit toujours menée des frappes de haute précision avait déjà démenti être à l’origine du tir sur la Pologne.

Maintenant que le président Joe Biden informe l’Otan et ses alliés qu’il  s’agit d’un tir de missile de la défense aérienne ukrainienne, l’enquête devrait désormais établir si ce tir est un accident ou s’il a été sciemment fait pour provoquer une escalade de la guerre.

Volodymyr Zelenski chercherait-il a entrainé l’Otan dans cette guerre alors qu’aucun de ses membres n’est prêt à affronter la Russie?  La pratique ne diffère en rien de celle des pyromanes.

Alfred SIRIMA