@informateur- Où est passée Pulchérie Gbalet, la présidente de la faîtière Alternative citoyenne ivoirienne (Aci)? La question taraude les esprits de ses proches qui n’ont plus de ses nouvelles après un coup de fil où elle annonçait sa descente d’avion, ce mercredi 3 août 2022, aux environs de 18h20, à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, en provenance de Bamako.

La militante des droits de l’Homme avait indiqué sur sa page officielle Facebook, qu’elle se rendait, pour le compte de la société civile ivoirienne, à Bamako, au Mali, pour s’enquérir des nouvelles des 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet 2022.

“Depuis le mercredi 27 juillet 2022, je suis à Bamako pour deux objectifs. Rencontrer la société civile malienne, l’écouter et recueillir ses avis sur l’affaire des 49 militaires parce que on ne prend pas la moitié du cola pour régler palabre. La Côte d’Ivoire et le Mali sont des pays frères et on entend beaucoup de choses sur les réseaux sociaux. Il me fallait m’imprégner des réalités. Rencontrer les autorités maliennes pour m’informer sur la situation des 49 militaires afin de rassurer nos familles et amis si cela est possible. Après deux jours de repos, mes Rencontres ont déjà commencé aujourd’hui avec SIDI EL MOCTAR, Président de Unis pour le Mali (UPM), membre de Yerewolo”, avait-elle annoncé à son arrivée au Mali, le mercredi 27juillet 2022.

De fait, au terme de son séjour en terre malienne, Pulchérie Gbalet a regagné Abidjan en début de soirée de ce mercredi. Juste, elle a eu le temps d’informer ses proches venus l’accueillir qu’elle est descendue de l’avion et se dirigeait vers le hall pour les formalités d’arrivée.

Depuis, Pulchérie Gbalet est portée disparue. Injoignable sur son téléphone. Laissant ses proches dans un embarras. Aux dernières nouvelles, la présidente de Alternative citoyenne ivoirienne est retenue à la préfecture de police.

Geneviève MADINA