@Informateur- Dans une interview qu’il a accordée au site aspcacc.ci, Désiré Beugré, doctorant en économie durable du Cacao et président de l’Association Les Amis de San-Pedro, estime que si la Côte d’Ivoire parvenait à transformer au moins 400.000 tonnes de sa production de Cacao en poudre, le pays serait moins dépendant des acheteurs internationaux.

  • Vous êtes le président de l’Association Les Amis de San-Pedro, pouvez-vous faire l’historique de cette association?

La création de l’Association Les Amis de San-Pedro remonte à 2015. Lors d’un séjour en France du président du Conseil régional de San-Pedro, M. Beugré Donatien qui est mon aîné, fait la rencontre de l’ex- maire de l’île-de-Saint-Denis, Michel Bourgoin qui émet l’idée d’un partenariat avec San-Pedro. Il fallait donc créer un lien. C’est ainsi qu’est née cette Association. Nous avons choisi le nom des Amis de San-Pedro parce que la ville de San-Pedro abrite le premier port mondial du Cacao. C’est un peu comme un entonnoir, parce que la région compte le plus grand nombre de coopératives agricoles, notamment du Café-cacao.

  • Quels sont les objectifs de votre association?

Les Amis de San-Pedro font la promotion du Café-cacao en France à travers un enseignement pédagogique. Nous animons des séminaires dans des grandes écoles de commerce sur des thématiques de commerce équitable, d’économie solidaire et de protection environnementale. Nous organisons des foires sur le chocolat bio et les produits dérivés du chocolat en faisant venir nos amis artisans à des foires. Cela permet de valoriser leurs produits et de créer des contacts en vue d’avoir des parts de marché. Nous vivons en France, qui est un pays de grands consommateurs du chocolat et qui ne savent pas toujours l’origine du chocolat. Il faut leur expliquer que l’origine du chocolat c’est la cabosse. Ensuite, il faut leur expliquer tout le processus qui aboutit à la tablette de chocolat. Les enfants que nous enseignons aujourd’hui, seront demain les décideurs en France voire en Europe. Ils seront mieux avisés pour défendre les cacaoculteurs en valorisant les prix. L’autre objectif que nous visons avec les foires que nous organisons, c’est de permettre à nos artisans de disposer de circuits de commercialisation en Europe. Nos produits sont très prisés en Europe et l’Association Les Amis de San-Pedro est un trait d’union dans la quête de débouchés et de partenaires.

  • On le voit, Les Amis de San-Pedro se distinguent particulièrement par son implication dans la promotion du Cacao en Europe. Pourquoi avoir fait ce choix?
Désiré Beugré, président des Amis de San- Pedro

La culture du Cacao n’est pas facile mais malgré cela, la Côte d’Ivoire est le premier producteur. Je me dois donc de rendre hommage aux braves producteurs. C’est pourquoi je suis engagé dans cette action de promotion et d’explication de tout le processus. Quand je donne des cours pédagogiques sur le chocolat dans les écoles, les enfants demandent à voir le chocolat du planteur. Voici comme est née l’idée de la création de la foire du chocolat bio, pour faire connaitre nos artisans.

  • Vous êtes également un farouche défenseur de la transformation locale du Cacao. Mais comment y parvenir selon vous?

Pour moi, il est plus facile de transformer le Cacao en poudre. La poudre du Cacao peut être utilisée dans les boulangeries et les pâtisseries pour faire des gâteaux. Je ne suis pas partant pour les tablettes de chocolat mais plutôt pour la tasse de chocolat qui est plus énergétique, surtout pour les enfants. Pour les parents qui ont plus de moyens, ils pourront faire de la pâte à tartiner pour le goûter des enfants. Dans nos pays tropicaux, les tablettes de chocolat ne sont pas très intéressantes. Si nous parvenons à moudre au moins 400.000 tonnes de Cacao, les acheteurs vont revoir leurs rapports avec nous, notamment au niveau des prix.

  • Vous co-organisez la foire du chocolat bio et du marché artisanal qui se tiendront du 7 au 27 mai prochain à l’île de France. A quoi les participants doivent-ils s’attendre exactement?

La foire et le marché artisanal se dérouleront effectivement du 07 au 27 mai. La foire se tiendra dans trois villes, à savoir l’île Saint-Denis (commune où je vis), Saint-Denis et la ville de Meaux. Les expositions se feront de 8 heures à 18 heures. Il y aura la journée inaugurale le 7 mai, et nous aurons une conférence sur «la forêt amie du Cacao et ennemi du travail des enfants». La deuxième journée, on aura une classe de Cacao avec la thématique sur la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture. J’animerai cette conférence devant une centaine d’enfants. Ce sera l’opportunité pour les participants de se faire des contacts. Il y aura la visite de l’Ilot qui est un jardin biologique qui pourrait inspirer beaucoup. J’ai invité à cette foire des professionnels de l’agriculture qui voudront avoir des rencontres be to be avec les artisans. Ils verront dans quelle mesure ils pourront positionner  les produits de nos artisans dans leurs supermarchés. Ils seront au nombre de 25, il y aura des tisserands, des artisans agricoles et chocolatiers. Mon objectif est de vendre des produits artisanaux et agricoles de la Côte d’Ivoire. lire la suite sur aspcacc.ci.