@informateur- Deuxième du groupe A derrière le Cameroun, le pays hôte, le Burkina Faso a validé, lundi, son ticket pout le second tour malgré le nul (1-1) face à l’Éthiopie. En dépit de la joie que procure cette qualification, Kamou Malo, le sélectionneur des Etalons reste prudent pour la suite de la compétition. 

Présent en conférence de presse après le match contre l’Ethiopie, le sélectionneur burkinabè Kamou Malo a d’abord exprimé sa joie pour cette qualification de son équipe avant de préciser: “on s’attendait à un match difficile car l’adversaire est une équipe joueuse qui nous a causé des difficultés notamment dans la tenue du ballon”. 

Selon  Kamou Malo, il y a “des secteurs à corriger” auxquels son staff et lui vont atteler, “car le niveau de la compétition va monter d’un cran”, prévient-il. 

Pour le capitaine Bertrand Traoré, “l’important c’était la qualification” malgré les “nombreuses erreurs” lors de la phase de poules. “Heureusement qu’on les a faites maintenant, cela nous permettra de corriger les imperfections avant d’aborder les 8e de finale”, soutient l’attaquant d’Aston Villa (premier league anglaise) qui remercie “les supporters venus nombreux nous encourager ici à Bafoussam”, non sans oublier “le peuple tout entier pour son soutien”.

Alfred SIRIMA