@informateur- Un communiqué du porte-parole du gouvernement burkinabè, Jean Emmanuel Ouédraogo, annonce, samedi, la suspension sur toute l’étendue du territoire national, de la Radio France internationale (Rfi) pour des” manquements graves” sur des informations véhiculées.

Cependant, le gouvernement réaffirme son attachement à la “liberté de presse et d’opinion”, mais également au “droit public” à l’information. Il invite, également, au respect des “règles et principes” édictés en la matière dans le pays, précise le communiqué.

Alfred SIRIMA