@Informateur- C’est un signal fort qui participe de la réconciliation et de l’unité nationale au Burkina Faso. De fait, les anciens présidents Roch Marc Christian Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo ont été reçus, ce mardi 21 juin 2022 par le président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Dambiba.

Au menu des échanges de l’actuel locataire du Palais de Kosyam et ses prédécesseurs, la question sécuritaire, la marche de la transition, la réconciliation nationale et biens d’autres sujets d’intérêt national.

Si rien n’a véritablement filtré des échanges entre les trois hommes d’Etat, on note cependant que la simple présence de Roch Marc Christian Kaboré à Kosyam (alors que beaucoup le croyaient encore en résidence surveillée) est la traduction de la volonté de faire avancer le pays vers des lendemains plus sûrs.

Selon les informations dont dispose informateur.ci, l’ex-président Blaise Compaoré pourrait bientôt également être consulté dans le cadre de la décrispation. Autant le président Damiba est disposé à dialoguer avec les terroristes qui acceptent la main tendue de l’Etat autant il est favorable à une grâce présidentielle en faveur de l’ex-président Blaise Compaoré.

Une exigence que commande l’unité nationale nécessaire à la restauration de la sécurité au Burkina Faso.

Alfred SIRIMA